Aquatropique

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Articles Fertilisation Concernant le Co2

Concernant le Co2

Envoyer Imprimer PDF

Le dioxyde de carbone (co2) est le nutriment le plus important pour les plantes. Plus de la moitié de la matière solide d'une plante est constituée de carbone. Dans les eaux naturelles où la flore est luxuriante, la croissance des plantes est assurée par un apport continu de Co2 qui provient des processus de fermentation dans le sol. Dans nos bacs cet apport de co2 est inexistant et l'ajout de fertilisation par co2 est donc essentiel. Un manque de Co2 peut etre en cause, lors de montée anormale de ph, l'arrêt de la croissance des plantes ou de leur dissolution (les feuilles semblent fondent)

Introduction au dioxyde de carbone

Pour que les plantes se développent et grandissent, elles forment des hydrates de carbone (sucres/matières organiques) à partir de l'eau et du gaz carbonique de l'atmosphère, en utilisant l'énergie dégager par le soleil (lumière). Ce processus est appelé la photosynthèse.

Dans votre aquarium les poissons et les bactéries produisent du co2 continuellement. Pendant que les plantes utilisent le Co2 et produisent de l'oxygène durant le jour, la nuit elles font le contraire en utilisant l'oxygène pour produire le Co2.

Dans un bac bien planté, la quantité de Co2 qui est produite naturellement est relativement petite et on sait que le co2 est un facteur limiatant pour la croisssance des plantes.

L'équilibre du Co2

Le gaz de CO2 dissous dans l'eau peut prendre la forme de bicarbonate ou de carbonate. Ces formes créant un équilibre chimique. La forme présente et sa quantité est directement reliée à la valeur du ph.

Co2 dissout ion bicarbonateion carbonate

L'échelle idéale pour le maintien de plantes aquatiques se situe entre 6.4 et 7.2 auquel s'ajoutera un certain pourcentage de Co2 et le reste en ions bicarbonate. Pour des ph variant de 8,0 à 8,8, il n'y a pratiquement pas de Co2 dissout, une grande quantité de bicarbonate et une petite parcelle de carbonate.

Même si la plupart des plantes vendues sur le marché sont catégorisées comme étant aquatiques, la majorité d'entre elles poussent naturellement dans des endroits plutot marécageux, où elles ne sont submergées que durant quelques moments de l'année, leurs feuilles affleurant la ligne d'eau. Elles sont donc adaptées à assimiler le Co2 de l'atmosphère.

Dans un aquarium, placées sous l'eau, elles ne peuvent qu'assimiler le Co2 dissout. Plusieurs vraies plantes aquatiques d'espèces particulières, sont toujours submergées dans leur habitat naturel, et sont capable d'utiliser les ions bicarbonate si la disponibilité du Co2 est limitée. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas une situation favorable, car premièrement il y a aura des plantes dans le bac, qui elles ne pourront croître. Deuxièmement, avec l'usage des ions bicarbonate, le ph augmentera à des niveaux innaceptables pour toutes les plantes.

Un maximun de Co2 dissout est directment relié au ph. Plus le ph sera bas, plus y aura de Co2.

La dureté carbonatée (KH) est un autre facteur qui influence les effets de la concentration de Co2. Une eau dure, avec un KH élevé peut retenir plus de Co2 qu'une eau dite plus douce. C'est pourquoi il est essentiel (en pratique) d'avoir une eau dure avec un ph bas pour retenir le plus de Co2 possible. On parle ici d'un ph de 6,4 à 7,2 et d'un KH de 3-8o.

 

L'aquascaping correspond à la conception et la mise en œuvre d'un bac planté, il s'agit donc de l'ensemble des techniques "artistiques" permettant de créer un paysage aquatique.
On doit à la fois constituer le "décor" inerte du bac (ce que l'on appelle le "Hardscape") et définir un schéma de plantation : c'est cet ensemble harmonieux qui va constituer un bac planté. C'est une étape très importante, qui va déterminer le style du bac, et l'aspect qu'il aura une fois que les plantes auront bien poussées. En effet, il faut choisir avant la mise en route d'un bac ce que l'on souhaite en faire.