Aquatropique

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Articles Les Algues Algue bleue ou cyanobactérie : pistes de traitement

Algue bleue ou cyanobactérie : pistes de traitement

Envoyer Imprimer PDF

Algue vert bleuté de consistance visqueuse qui peu s’étendre très rapidement dans le bac autant sur le décor, les plantes, le substrat et les vitres. Elle s’enlève très facilement comme une croute et quand on la frotte entre nos doigts il s’en dégage une forte odeur (d’acétone selon certains).

Il s’agit en réalité d’une bactérie qui utilise la photosynthèse pour se nourrir d’où sa couleur verte et l’association avec les algues. Elle est apparament toujours présente mais invisible à l’oeil. On s’aperçoit de sa présence uniquement quand, pour une raison que l’on ignore, elles décident de s’aglutiner les unes aux autres former les masses visqueuses que l’on connait. Lorsque les conditions sont propices à son développement, elles peuvent envahir complétement un bac entre 24 et 48h.

Comme pour toutes les autres algues, un milieu bien équilibré on l’on effectue un entretien régulier facilitera la lutte. Cependant Elle peut très bien se développer dans un bac très bien équilibré. Apparamment elle n’apprécie pas une eau oxygénée et le courant.

Finalement, il ne faut pas compter sur ses poissons pour s’en débarasser, aucun d’eux ne lui touche car elle est toxique.

Les solutions possibles

Dans chacunes des solutions suivantes il faut toujours commencer par éliminer toute trace visible avant et pendant le traitement.

Le peroxyde
Nettoyage complet des plantes à l’eau claire, nettoyage du fond à l’aide d’un syphon et des paroies pour retirer le maximum de cyano.

Dosage de peroxyde de 2 gouttes/gallon. répétition de la dose aux deux heures durant la période d’éclairement.

Le Blackout
Nettoyage complet des plantes à l’eau claire, nettoyage du fond à l’aide d’un syphon et des paroies pour retirer le maximum de cyano.

Faire un changement d’eau d’au moins 20% et mettre le bac à la noirceure totale en coupant, nourriture, CO2 et engrais pour une période de 5 à 7 jours.

Après le blackout refaire un nettoyage du bac pour retirer toutes les feuilles mortes, élaguer les plantes qui en ont besoin et siphoner le fond. finir par un changement d’eau de 15% à 20% et recommencer l’apport d’engrais.

La Limnobium laevigatum (grenouillette lisse)
Nettoyage complet des plantes à l’eau claire, nettoyage du fond à l’aide d’un syphon et des paroies pour retirer le maximum de cyano.

Ajout de limnobium laevigatum à la surface de l’eau. Cette plante a la propriété de  ralentir ou de stopper la propagation du cyano. En fait, une fois cette plante installée, les seules traces de cyano que j’ai vue étaient accrochées après les racines de la plante. Il est facile alors de les éliminer, on a quà retirer les plantes de la surface pour les rinçer à grande eau avant de les réinstaller.

 

L'aquascaping correspond à la conception et la mise en œuvre d'un bac planté, il s'agit donc de l'ensemble des techniques "artistiques" permettant de créer un paysage aquatique.
On doit à la fois constituer le "décor" inerte du bac (ce que l'on appelle le "Hardscape") et définir un schéma de plantation : c'est cet ensemble harmonieux qui va constituer un bac planté. C'est une étape très importante, qui va déterminer le style du bac, et l'aspect qu'il aura une fois que les plantes auront bien poussées. En effet, il faut choisir avant la mise en route d'un bac ce que l'on souhaite en faire.